Vous lisez...
agrobusiness

Les promesses pour l’agriculture au Sénégal seront-elles tenues ???

Félicitations à la grande coalition Benno Bokk Yakaar, profitez bien de vos 5 dernières années. Pour la jeunesse, le travail continue et au bout on aura le Sénégal que l’on mérite d’avoir c’est-à-dire un Sénégal uni dans ses valeurs retrouvés : un peuple, un but, une foi.

Jusqu’à présent, je n’ai pas compris pourquoi les partisans de l’APR étaient stressés le jour de l’annonce des résultats provisoires ? Mêmes s’ils n’étaient pas dans le secret des dieux, la publication des PV départementaux aurait dû suffire. Bon, la campagne présidentielle est finie, on nous a donné des sacs de riz gratuitement alors que nous avions rien demandé, maintenant je crois bien qu’il va falloir payer.

Allons de l’avant et espérer que nos politiques vont rectifier le tir. Martin Luther King Jr disait que le vrai sens et la vraie signification de la compassion et de la non-violence, c’est qu’ils nous aident à comprendre le point de vue et à comprendre les questions de ceux qui pensent autrement ainsi nous pouvons voir la faiblesse fondamentale de notre propre condition et, si nous sommes mûrs, nous pouvons apprendre, grandir et bénéficier de leur sagesse.

A lire : URGENT! L’agriculture sénégalaise au cœur de la présidentielle 2019

Aaaaahhhhhh,  les promesses et les engagements seront-ils tenus ? Un petit aperçu des travaux d’Héraclès.

A mon sens, l’engagement le plus important qui figure dans le programme LIGGEEYAL ËLLËK est la lutte contre toutes les formes de prévarication en matière de gestion des deniers publics. Qu’il va être difficile de tenir cet engagement ?

L’engagement de créer 1 000 000 d’emplois issus des programmes d’habitat et d’agriculture en cinq années. Cette fois-ci, je suis optimiste parce « Kula jox ndeki ak agne, sula diguee reer, nga war ka gëm ». France mo gno jox dessert.

La promesse de faire Matam, une région émergente en aménageant 30 000 hectares, en mettant sur pied le PRODAM d’une valeur de 20 milliards et le programme de renforcement de la résilience de la sécurité alimentaire et nutritionnel au Sahel pour 19,5 milliards de FCFA. Le défi de faire de Matam, une région émergente est très surmontable, pour une région de  562 539 habitants qui dispose d’une superficie irrigable estimée à 55 000 hectares dont les 9 148 sont aménagés (RPGHAE 2014). L’âge  moyen  de  la  population  de  la  région  est  de  21  ans et la  moitié  de  la population de la région de Matam est âgée de moins de 16 ans. Il faut aussi noter que 79% des résidents vivent en milieu rural, que près 54,3% des enquêtés ont déclaré être au chômage au moment du recensement et que la part des dépenses alimentaire dans les dépenses totales est plus élevée des régions du Sénégal avec 78% (ENSAS 2016).

A lire : Comprendre la situation alimentaire dans le nord du Sénégal

Un des engagements phares est la mise en place de 3 agropoles : le premier agropole mettra l‘accent sur les fruits et légumes, le deuxième se concentrera sur l’aquaculture et la pêche, et le troisième sur le bétail et les produits agro-alimentaires à forte valeur ajoutée. Il est prévu que 18 000 nouveaux emplois soient créés dans les agropoles au cours des 10 prochaines années soit 1% de l’engagement  de création d’emplois.

Un autre engagement important, c’est aussi le PSE vert à travers le lancement d’un programme d’investissements de 50 milliards FCFA dédié à la reforestation durable du territoire national. Reste maintenant à penser à mettre du contenu dans ce qu’on appelle réellement « la transition agro-écologique ».

La promesse d’ériger un domaine agricole communautaire à Touba qui va créer 2 000 emplois directs, la promesse d’ériger un centre industriel de transformation de produits agricoles et un DAC à Mbacké, la réouverture de l’usine SOCAS qui se trouve à Dagana et le renforcement du machinisme agricole avec une enveloppe de 160 milliards de FCFA sont aussi important.

On vous attend et j’espère bien qu’on ne subira pas la « malédiction du pétrole » : 60% des personnes les plus pauvres vivent dans des pays riches en ressources surtout en Afrique.

Publicités

À propos de lavoixdelavallee

Agroéconomiste/Financier, conseiller en entreprise agricole

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Entrez votre adresse e-mail pour souscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par email.

Rejoignez 914 autres abonnés

Stats du Site

  • 32 781 visites

Suivez-moi sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :