Vous lisez...
Agriculture familiale, Emploi des jeunes et femmes

L’autonomisation des femmes en agriculture s’éternise au Sénégal

Il reste énormément à faire et lorsqu’on voit que la majeure partie de nos députés femmes (l’assemblée nationale compte 70 députés femmes sur 165) ne sont chargées que de la gestion de l’applaudimètre, on peut douter que cette cause soit défendue au niveau du pouvoir législatif. Même dans la Budgétisation Sensible au Genre (BSG), annexe au projet de loi de finance 2019, on sent l’arnaque dans le document, ils ont seulement ajouté les termes « femme » et « genre ».

Néanmoins, Il y a des progrès assez conséquent comme en témoigne l’évolution de l’Indice de l’Inégalité de Genre (IIG), qui permet d’apprécier l’égalité de genre à travers  des  indicateurs  liés  aux  droits  de  la  personne,  à  la  santé. Selon l’IIG 2016, le Sénégal occupe le 120ième rang mondial sur 188 pays contre le 118ième rang sur 155 pays avec l’indice de 2014. Les progrès doivent donc être poursuivis.

Il faut savoir qu’au Sénégal, 66,8% des femmes propriétaires d’unités économiques sont dans le commerce, 12,8% dans la branche d’activité Hôtels, bars et restaurants et seulement 2,9% dans la branche Agriculture, élevage et pêche (RGE 2016). Toujours selon la RGE, seulement 33,3% des travailleurs sont des femmes. Dans le secteur formel, on compte 37,6% des travailleurs qui sont des femmes contre 31,4% dans le secteur informel. Elles pèsent aussi 25,6% des permanents et 27,7% des saisonniers.

Selon la RCSA 2017, dans le paysage agricole sénégalais, les  chefs  de  ménage  sont  majoritairement  des  hommes  (92,2%) et les femmes exploitent moins 1/3 des superficies agricoles  avec  29%  contre  71%  pour  les  hommes  en  2017. Même au niveau de la taille des surfaces exploitées, la différence est flagrante avec une moyenne de 1,4 Ha pour les ménages dirigés par les femmes et 2,7 Ha pour ceux dirigés par les hommes.

Rien qu’avec ces indicateurs, nous nous rendons compte que la dimension genre est une vraie problématique au Sénégal. Il faut que cela change mais comment ? Vous Constaterez qu’actuellement faire du social est devenu un investissement en politique !!! Les politiques n’ont qu’à faire du social pour les femmes, on verra bien si les choses évoluent.

 

Publicités

À propos de lavoixdelavallee

Agroéconomiste/Financier, conseiller en entreprise agricole

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Entrez votre adresse e-mail pour souscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par email.

Rejoignez 914 autres abonnés

Stats du Site

  • 32 781 visites

Suivez-moi sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :