Vous lisez...
Agriculture familiale, Chaine de valeur riz

Autosuffisance en riz au Sénégal, quel est ton avis ?

« Je suis responsable de ce que je dis. Je ne suis pas responsable de ce que tu comprends. » Voilà une belle citation qui peut aider car je comprends bien qu’il soit difficile pour certains de donner leur avis. Sur NewsITKAgri, j’avais lancé dernièrement un débat sur le thème de l’autosuffisance en riz au Sénégal avec un questionnement orienté sur sa faisabilité.

Évidemment, on est tous convaincu que l’autosuffisance en riz est bel et bien possible. Cependant, si je comprends bien les avis énoncés, notre échec actuel peut être résumé par le fait que la politique d’autosuffisance en riz soit politisée et qu’il n’y ait aucune synergie au niveau des actions menées. Et pourtant on a tout pour réussir, juste ralentir sur les discours et les slogans et tenir un langage de vérité loin des considérations politiques et partisanes.

D’après les données de l’ANSD, sur les 1 007 277 tonnes de paddy produites en 2017, les régions de Saint-Louis et Matam cumulent 452 756 tonnes soit un recul de 6% par rapport à 2016 essentiellement dû à une baisse de 8% des rendements. Les régions de Ziguinchor, Kolda et Sédhiou ont récolté 496 393 tonnes soit une croissance de 45% par rapport à 2016 avec une augmentation de 15% des rendements. On voit bien les progrès qui restent à faire et la logique qui se dessine. Il nous reste deux options, continuer dans notre folie des grandeurs ou bien prendre de la hauteur en apprenant de nos erreurs.

Publicités

À propos de lavoixdelavallee

Agroéconomiste/Financier, conseiller en entreprise agricole

Discussion

3 réflexions sur “Autosuffisance en riz au Sénégal, quel est ton avis ?

  1. certes la problématique de l’autosuffisance est toujours d’actualités mais une autosuffisance ça se construit on ne peut le décréter comme une action spontanée. C’est bien de se fixer un objectif , il appartient à tous les acteurs d’ apporter leur partition. Je vous donne l’exemple de la chine qui en 1960 un chinois sur cinq avait la possibilité de manger un seul plat par jour. A l’espace de dix ans ils ont atteint l’autosuffisance jusqu’à même exporter dans d’autres pays voisins. Si l’autosuffisance au Sénégal n’est pas atteint c’est que il existe beaucoup de lobbies tapis dans l’ombre qui ne dit pas son nom qui freinent l’accès à l’autosuffisance en riz.

    Publié par Phataloum | avril 24, 2018, 9:22
  2. Je suis tout à fait en accord avec le commentaire de @Modou Boye. Les jeunes ne sont pas assez impliqués dans l’agriculture ce qui est notamment dû à la difficulté de l’accès au foncier. La preuve, je suis un jeune qui à envie d’entreprendre dans le domaine de l’agriculture, mais l’accès au foncier reste le premier blocage. L’Etat doit rendre les terres accessibles aux jeunes. Dans la vallée, des étudiants et des entrepreneur indépendant (pour la plupart des jeunes) ont des projets prometteur qui vont de la production à la commercialisation en passant par la transformation, mais rien de cela ne sera possible sans l’accès préalable aux terres.

    Publié par Birame Fall | avril 24, 2018, 3:57

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Entrez votre adresse e-mail pour souscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par email.

Rejoignez 721 autres abonnés

Stats du Site

  • 21,236 visites

Suivez-moi sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :