Vous lisez...
gestion de l'eau

Gestion de l’eau au niveau des périmètres irrigués de la Vallée du Fleuve Sénégal

La gestion de l’eau au niveau des périmètres irrigués de la Vallée du Fleuve Sénégal est une réelle préoccupation pour les organisations paysannes agricoles (unions hydrauliques) qui sont gestionnaires des aménagements et équipements hydro-agricoles. En effet, afin d’assurer une bonne irrigation des surfaces aménagées attribuées aux producteurs membres des organisations paysannes de base (OPB), les unions hydrauliques doivent avec la redevance collectée faire face aux dépenses liées au fonctionnement et à l’entretien des stations de pompage et des aménagements dont la gestion leur a été transférée.

Les unions ont aussi le devoir de constituer un dépôt à terme devant leur permettre de renouveler les investissements lourds. Malheureusement, il arrive souvent que la redevance hydraulique ne puisse couvrir la totalité des charges afférentes à la gestion des aménagements et encore moins d’alimenter leur compte de dépôt à terme. La faute à des écarts constatés dans l’exécution du budget et à des factures d’électricité exorbitantes.

Il faut savoir que pour leur permettre une gestion optimale, les unions hydrauliques ont tout intérêt à ce que leurs membres (OPB) améliorent leur intensité culturale. Car, si la suppression de la TVA et de la prime fixe sur les factures d’électricité par les pouvoirs publics venait à être effective, les dépenses par campagne resteraient encore très élevées. Il est donc tout à fait normal que les producteurs ne comprennent pas que l’Etat à travers ses services fiscaux veuille taxer la redevance hydraulique d’autant plus qu’avec l’état de vétusté apparent de certains périmètres, les coûts d’entretien sont devenus trop élevés.

Il est certain alors que 3 éléments conditionnent actuellement la pérennisation des aménagements hydro-agricoles dans la Vallée du Fleuve Sénégal: 1. La capacité des OPB membres des Unions hydrauliques transférées à faire la double culture annuelle sur financement bancaire; 2. Le recouvrement et la gestion économique et financière de la redevance en eau collectée; 3. Les provisions régulières réalisées par campagne sur le compte de dépôt à terme.

A lire: Gestion de l’eau dans les périmètres irrigués de la VFS

Publicités

À propos de lavoixdelavallee

Agroéconomiste/Financier, conseiller en entreprise agricole

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Entrez votre adresse e-mail pour souscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par email.

Rejoignez 681 autres abonnés

Stats du Site

  • 20,450 visites

Suivez-moi sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :