Vous lisez...
Autosuffisance alimentaire

Une agriculture sénégalaise performante dans un contexte d’insécurité alimentaire persistante !

La mission conjointe (CILSS, FAO, PAM, FEWSNET et gouvernement) d’évaluation préliminaire des récoltes est très optimiste quant aux résultats attendus de la campagne agricole 2017-2018. La production céréalière est même estimée à 2 549 357 tonnes soit une hausse de 54% par rapport à la moyenne des 5 dernières années.

On observe ainsi une régularité dans la performance, parlant du niveau de production des cultures vivrières en hausse constante : comment alors comprendre que le taux de risque d’insécurité alimentaire soit situé à 47% ?

En 2017, de sources officielles,  42 000 ménages (350 000 personnes) issus de Matam, Kanel, Goudiry, Tamba, Bambey et Malem Hodar sont touchés par l’insécurité alimentaire et la SECNSA tire déjà la sonnette d’alarme. On savait qu’en 2015, « 26% des ménages agricoles estimaient que leur stock céréalier ne pourrait pas couvrir deux mois de consommation ; le milieu urbain étant le plus affecté avec près de 20% des ménages ayant un taux de couverture de moins d’un mois contre 7% en milieu rural » ENSAS 2016. Toujours selon l’ENSAS 2016, Dakar, Matam, Louga  et  Saint-Louis sont les régions ayant les plus faibles taux de couverture des besoins de consommation par les récoltes avec  plus  de  10%  des  ménages  agricoles  qui ne dispose pas d’un mois entier de stocks céréaliers.

L’insécurité alimentaire étant fortement liée à la pauvreté, à l’accès et à la disponibilité des denrées de première nécessité, une baisse du niveau de la production agricole et une variabilité excessive du prix des produits alimentaires accroissent la vulnérabilité des ménages à l’insécurité alimentaire.

Avec les 639 milliards du PNASAR (2018-2022) et les 522 milliards du PUDC, parviendrons-nous à disposer de « nouveaux terroirs résilients » et à assurer une sécurité alimentaire avant 2030 ?

Publicités

À propos de lavoixdelavallee

Agroéconomiste/Financier

Discussion

2 réflexions sur “Une agriculture sénégalaise performante dans un contexte d’insécurité alimentaire persistante !

  1. Aprés avoir parcouru le texte il existe des organismes que vous avez cité dont on les connait pas tels que : FEWSNET,SECNSA, ENSAS, PNASAR. Vous devez nous plus de renseignements sur ces derniers pour qu’on puisse apprécier leurs données par rapport à la situation actuelle du monde rural.

    Publié par Phataloum | novembre 20, 2017, 7:40
    • Oui c’est vrai, j’ai beaucoup abrégé
      SECNSA secrétariat exécutif du conseil national de sécurité alimentaire
      ENSAS 2016: Enquête nationale de sécurité alimentaire au Sénégal
      PNASAR: Programme national d’appui à la sécurité alimentaire et de résilience
      FEWSNET: Famine Early Warning Systems Network

      Publié par lavoixdelavallee | novembre 21, 2017, 11:37

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse e-mail pour souscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par email.

Rejoignez 513 autres abonnés

Stats du Site

  • 15,939 visites

Suivez-moi sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :