Vous lisez...
Agriculture familiale

Chômage des jeunes et des femmes au Sénégal

Selon le recensement général de la population et de l’habitat, de l’agriculture et de l’élevage de 2013 (RGPHAE 2013), pour une popula-tion estimée à 13 508 715 habitants, on compte pas moins de 25,7% de chômeurs au Sénégal avec un taux bien plus élevé en milieu rural (33,4%) qu’en milieu urbain (17,7%). Les femmes et les jeunes sont bien évidemment les plus touchés avec respectivement des taux de 40,4% et de 30,3% pour la tranche d’âge 15-29 ans.

Le chômage est devenu très endémique et risque de persister si l’on n’y fait attention étant donné que la population sénégalaise est de plus en plus jeune : la proportion des enfants âgés de moins de 15 ans est de 42,1% et l’âge moyen est de 22,7 ans (RGPHAE 2013).

Résoudre la problématique de l’emploi des jeunes et des femmes semble être un véritable casse-tête, pas uniquement pour le Sénégal mais aussi pour la plupart des pays en développement. Près de 60% des personnes occu-pées le sont dans le secteur agricole dans son ensemble et tout porte à croire que l’émergence de notre agriculture peut créer des emplois durables et bien rémunérés. Pourtant, selon l’enquête nationale sur l’emploi au Sénégal (ENES 2015), les branches d’activités qui emploient le plus sont dans l’ordre : « Activités spéciales des ménages » (12,3%), « Construction » (11,5%), « Activités de fabrication » (10,4%), « Commerce, et réparation d’automobiles et motocycles » (9,8%), « Enseignement » (9,2%), « Agriculture, Sylviculture, Pêche » (8,4%), et « Transports et entreposage
» (7,9%). L’enquête va encore plus loin et révèle que c’est dans la branche “agriculture, sylviculture et pêche” que le changement d’activité au cours des 10 dernières années a été le plus noté avec un taux de 28,5%, le principal motif étant la recherche d’un meilleur emploi (30,4%).

Que faut-il alors penser? Actuellement, l’Etat a opté pour la promotion de l’investissement privé dans le secteur agricole pour la rendre plus performante et la création des fermes agricoles et autres domaines agricoles com-munautaires pour accroître le taux d’emploi chez les jeunes et les femmes. Cependant jusqu’à présent les résultats tardent à se faire sentir et il y a lieu de s’inquiéter.

à lire note d’analyse : Chômage des jeunes et agriculture

Publicités

À propos de lavoixdelavallee

Agroéconomiste/Financier, conseiller en entreprise agricole

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Entrez votre adresse e-mail pour souscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par email.

Rejoignez 833 autres abonnés

Stats du Site

  • 24 828 visites

Suivez-moi sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :