Vous lisez...
Agriculture familiale

La notion d’« Exploitation Agricole Familiale » au Sénégal

RepiquagePour la FAO, « L’agriculture familiale englobe toutes les activités agricoles reposant sur la famille, en relation avec de nombreux aspects du développement rural. L’agriculture familiale permet d’organiser la production agricole, forestière, halieutique, pastorale ou aquacole qui, sous la gestion d’une famille, repose essentiellement sur de la main-d’œuvre familiale, aussi bien les hommes que les femmes. »

L’année 2014, est celle de l’agriculture familiale qui « nourrit le monde et soigne la planète ». C’est aussi une année de réflexion au Sénégal sur des problématiques qui touchent cette agriculture familiale en manque de soutien. A vrai dire nos politiques plaident davantage en faveur de l’agrobusiness et ils ne s’en cachent plus, un agrobusiness en complément de l’agriculture familiale pour booster la croissance agricole et permettre d’atteindre l’autosuffisance alimentaire.

La compétition pour l’allocation des ressources disponibles semble jouée d’avance tant les rapports de force sont inégales. Notre petite agriculture orientée vers la production agricole semble la plus vulnérable avec le phénomène de l’accaparement des terres, les difficultés d’accès au crédit et surtout l’instabilité des marchés et du climat qui contribuent à la réduction du revenu des petits exploitants agricoles.

Pour la production agricole, elle est en majorité organisée par les exploitations agricoles familiales, dont la caractérisation peut se faire selon un ensemble de critères qui peuvent varier d’une zone éco-géographique à une autre. Un premier pas serait d’avoir une idée de leur représentativité en nombre et d’évaluer leur contribution réelle dans la production alimentaire du pays. Cependant il nous faudrait d’abord déterminer qui peut-on alors regrouper dans la terminologie « exploitations agricoles familiales » au Sénégal ?

La Loi d’Orientation Agro-Sylvo-Pastorale (LOASP) de 2004 dans son article 16, définit l’exploitation agricole comme une unité disposant de facteurs de production (terre, bâtiments, cheptel, matériels, main d’œuvre, etc.) qui sont utilisés par un exploitant exerçant un métier de l’agriculture. Dans son article 18, elle apporte une précision supplémentaire en ce qui concerne le caractère « familial » de l’exploitation agricole en signifiant qu’il s’agit d’une unité de production agricole organisée  sur une base familiale, au sein de laquelle les rapports entre personnes sont définis librement et ne sont pas régis par le code du travail.

La gestion de la production organisée autour d’une base familiale et reposant préférentiellement sur une main d’œuvre familiale semble être un critère discriminant de distinction. Cattin & Faye dès 1982  avaient intégré la notion de fonctionnalité dans leur définition : « l’exploitation agricole familiale constitue un système de production réunissant un groupe de personnes appartenant à une lignée familiale et le milieu exploité par eux, tous soumis à un même centre de décision principal pour la mobilisation de la force de travail en vue de la production agricole destinée à l’autoconsommation et/ou à la vente ». Ce qu’a repris aussi E. Chia en 1987 et 1992 dans sa description en disant que « toute exploitation agricole familiale remplit une fonction de production, une fonction de consommation et une fonction d’accumulation du patrimoine. La présence de ces trois fonctions dans un même lieu (individu ou ménage) et au même moment confère à l’exploitation agricole une logique propre que l’on peut appeler logique familiale de production-reproduction ». Oliveira (1997) quant à lui, catégorise les exploitations familiales  agricoles en rapport avec leur fonction de production, l’importance de la main d’œuvre affectée à l’exploitation et la structuration du revenu familial.

Dans le contexte du Sénégal, une exploitation agricole familiale n’est pas forcément une exploitation agricole paysanne qui est synonyme en général de petite agriculture. Il faut dire que la typologie des EAF peut se faire selon un ensemble de critères très variés, liés à la structuration  de l’unité de production. Cette structuration peut dépendre des systèmes de cultures (pluviales ou irriguées), mais également  de la taille des superficies agricoles cultivées et de  leur mode de faire valoir mais aussi des types de spéculations pratiquées. Ainsi elle peut paraître exclusive pour les exploitations agricoles qui feraient par exemple recours à de la prestation mécanisée, au financement bancaire ou qui pratiqueraient une culture industrielle. Et pourtant à y regarder de près, l’on se rend compte que pour ces cas précis, on peut bel et bien être dans une logique familiale dans la gestion de l’exploitation.

Il faut donc ratisser large pour la notion d’EAF. Le critère de l’utilisation d’une main d’œuvre familiale et celui de l’importance  des capitaux, sont plus pertinents dans le cas d’une petite agriculture. Une approche fonctionnelle qui mettrait en avant l’organisation de la prise de décision en rapport avec la taille de la famille et les objectifs visés par l’exploitation de l’unité de production, parait mieux indiquée qu’une approche structurelle  pour définir les exploitations agricoles familiales du Sénégal et  surtout faire ressortir le caractère « familial ».

 

Cliquez sur l’image, c’est gratuit

Publicités

À propos de lavoixdelavallee

Agroéconomiste/Financier, conseiller en entreprise agricole

Discussion

Une réflexion sur “La notion d’« Exploitation Agricole Familiale » au Sénégal

  1. un de mes ami français cherche à prendre la direction d’une exploitation agricole comme indiqué dans l’annonce ci-après

    RETRAITE FRANÇAIS
    Ayant travaillé dans le développement agricole
    En France et au Sénégal pendant 40 ans
    CHERCHE
    Poste DIRECTEUR D’EXPLOITATION AGRICOLE
    (Maraichère – fruitière – céréalière ou élevage)
    Compétence professionnelle reconnue
    Encadrement et formation des hommes
    Gestion – commercialisation – recherche de développement avec objectifs à atteindre
    Représentant de l’ONG AGRO SANS FRONTIERE au Sénégal
    Jean Claude COUBARD
    Tél 77 441 79 06
    Mail : agrosanfrontiere_senegal@yahoo.fr

    Publié par Christian DEVIGNE | mars 12, 2015, 4:07

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Entrez votre adresse e-mail pour souscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par email.

Rejoignez 833 autres abonnés

Stats du Site

  • 24 828 visites

Suivez-moi sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :